trio gagnant(chiropratique, exercices, bonne alimentation) Chiropratique et nourrisson chiropratique et grossesse sport et chiropratique famille et chiropratique enfant et chiropratique personne âgée et chiropratique

Blog du Dr Sylvain Houle, chiropraticien

Témoignage
véridique

Autres témoignages


En bref :

Nous traitons les problèmes liés à toutes les articulations du corps humain (ex. : gros orteil, mâchoire, poignet, épaule, bas du dos). Cela inclut, mais ne se résume pas seulement à :

Chronique santé


Foire aux questions
la chiropratique

Cliquez sur la question pour voir la réponse. De plus, si vous ne trouvez pas la réponse à votre question n'hésitez pas à utiliser le formulaire ci-dessous.

  • Est-ce obligé de « craquer »?


  • Non! Il existe en chiropratique beaucoup de techniques. Certaines d'entre elles peuvent produire un « craquement », mais il y en a d'autres, aussi efficaces, qui ne le feront pas. Je vais préconiser certaines techniques selon la condition, les objectifs ainsi que les craintes du patient.

  • Quel est le bruit ou le « craquement » qu’on entend quand on se fait ajuster?


  • On nomme ce bruit une cavitation. Dans la majorité de nos articulations, il y a un fluide visqueux appelé le liquide synovial qui lubrifie et empêche le frottement des cartilages. Dans ce dernier, il y a un gaz qui se dissout, c'est de l'azote. Quand un chiropraticien fait un ajustement, il étire rapidement la capsule ainsi que les ligaments autour de l'articulation; ce qui a pour effet de faire diminuer la pression dans cette dernière. À ce moment, le gaz sort rapidement du liquide et c’est là que la cavitation se fait entendre. Il n’y a rien qui frotte ou qui casse. C’est juste un gaz qui est libéré. C’est exactement le même phénomène que lorsqu’on ouvre une cannette de Coke et qu’on entend un « pop ». Il est aussi important de comprendre que l’intensité ou la présence de la cavitation ne sont pas représentatives de l’efficacité de l’ajustement.

  • Pourquoi dois-je revenir plusieurs fois pour corriger mes subluxations?


  • Pour bien comprendre, il faut savoir que les chiropraticiens ajustent des articulations bloquées depuis habituellement des mois, voire plusieurs années. Lors d’un ajustement, on augmente le mouvement de ces dernières, mais nous ne parvenons pas à le redonner complètement. C’est exactement le même principe qui se produit lorsqu’on étire un muscle. Comme vous le connaissez probablement, il est impossible de réussir à augmenter votre souplesse de façon appréciable en une seule séance. En effet, on doit répéter les exercices à plusieurs reprises pour avoir de bons résultats.

  • Quelle est la formation du chiropraticien?


  • Pour devenir chiropraticiens au Québec, nous devons faire deux ans en science de la santé au CEGEP ainsi qu’un doctorat de cinq ans à l’UQTR. L’intensité ainsi que la durée de la formation sont très similaires à celle du médecin. Durant sa formation, le chiropraticien fait un internat de 16 mois. De plus, il doit réussir les trois examens nationaux ainsi que celui de l’Ordre des chiropraticiens du Québec.

  • Pourquoi les médecins et les chiropraticiens ne s’entendent-ils pas?


  • La situation s'améliore de plus en plus. Aujourd’hui avec toutes les études qui démontrent l’efficacité et la sécurité des soins chiropratiques, les propos des médecins tendent à changer. Il y a de moins en moins de préjugés et ils connaissent de mieux en mieux la chiropratique. Plusieurs d’entre eux nous réfèrent même leur patient.

  • Quels professionnels ont le droit de faire des manipulations vertébrales?


  • Légalement, il y a seulement 3 professionnels qui ont le droit de faire des manipulations vertébrales au Québec : les médecins, les chiropraticiens et certains physiothérapeutes.

    Les ostéopathes, les massothérapeutes, les orthothérapeutes, les « ramancheurs » et tous les autres thérapeutes n’ont pas légalement le droit de faire des manipulations vertébrales au Québec.

    Les médecins n'en font que très rarement puisque cela ne fait pas partie de leur formation de base.

    Les physiothérapeutes doivent suivre et réussir une certification en thérapie manuelle pour avoir le droit de pratiquer les manipulations périphériques ainsi que ceux de la colonne vertébrale.

    Tous les chiropraticiens ont le droit de faire des manipulations périphériques et vertébrales. Ils ont d’ailleurs une formation solide sur celles-ci. Cela leur permet de les exécuter sécuritairement.

  • Est-ce que les ajustements chiropratiques sont douloureux?


  • Non, les ajustements sont généralement sans douleur. La cavitation (le « craquement » qu’on retrouve lors de certaines techniques) peut surprendre mais est sans douleur. Par contre, le contact des mains sur la colonne vertébrale peut être un peu douloureux lorsqu’il y a beaucoup d’inflammation, mais cela ne dure que quelques secondes.

  • Est-ce que les ajustements peuvent rendre ma colonne vertébrale fragile?


  • Les ajustements sont sécuritaires lorsqu’ils sont faits par des personnes compétentes. Il est facile de comprendre que c’est seulement les articulations qui ne bougent pas assez qui doivent être ajustées. Nous vous rappelons que le but premier d’un ajustement est de redonner la mobilité aux vertèbres bloquées. Il vient de soi qu’ajuster les vertèbres hypermobiles pourrait aggraver votre problème en les rendant encore plus mobile.

  • Si je commence des soins chiropratiques, vais-je être obligé d’en suivre toute ma vie?


  • Non! Il existe trois phases de soins : soulagement, correction et maintien/prévention. La première phase nécessite des traitements plus rapprochés et a comme but principal de soulager la douleur. Lorsque les symptômes sont presque tous disparus, nous tombons dans la phase de correction. Cela consiste à stabiliser la condition du patient. Elle est habituellement essentielle pour que la douleur ne revienne pas et elle est souvent accompagnée par un programme d’exercices. Finalement, lorsque le problème est complètement guéri, il y a plusieurs patients qui décident de continuer leurs soins dans le but de prévenir l’apparition d'autres problèmes ainsi que d'améliorer leur santé. Cette phase consiste à consulter son chiropraticien à raison de 1 fois par mois, par 2 mois ou par 3 mois selon votre condition de santé, vos activités, votre travail, et surtout si vous suivez nos recommandations. En d'autres mots, le chiropraticien est pour le dos ce que le dentiste est pour les dents. En effet, tout comme un nettoyage chez le dentiste permet de conserver vos dents sans caries, les vérifications chiropratiques régulières peuvent garder votre colonne vertébrale sans subluxation. Les observations cliniques démontrent que la subluxation, comme la carie dentaire, peut évoluer sans qu’aucune douleur soit ressentie et peut être présente pendant des années avant qu’un symptôme ne signale sa présence. Ce cas est particulièrement fréquent chez les enfants. Sa présence ne peut être révélée que par un examen chiropratique approfondi.

    En tant que patient, vous pouvez décider de mettre fin à vos soins en tout temps. Il n’y a aucun contrat! Par contre, beaucoup de patients décident de poursuivre leurs soins sur une base de prévention, toute leur vie, mais c’est votre décision qui compte. Certains patients décident aussi d’arrêter leurs soins après avoir atteint le soulagement désiré et c’est aussi correct.

    Nous respectons votre décision!




Autres questions?

Les champs marqués d'une * sont obligatoires
Prénom* :
Nom* :
Votre adresse e-mail* :
Votre message* :